3 MINUTES DE LECTURE

Le Salon s’impose comme un lieu privilégié permettant la rencontre physique entre les exposants et visiteurs, où les référents d’un secteur économique viennent échanger sur des problématiques d’actualité et d’avenir. Pourtant, celui-ci est touché par la digitalisation de l’information et du processus d’achat, ce qui demande de réinventer le fonctionnement de la communication, du marketing ou encore de la mise en avant du contenu proposé au sein de l’événement. Comment les nouvelles technologies peuvent-elles se mettre au service des salons pour transformer ou enrichir l’expérience client ? Comment créer un outil digital, complémentaire à la plateforme physique qu’est le Salon, favorisant la rencontre, l’échange et donc les bénéfices pour chacun des acteurs ?

Renforcer l’expérience visiteur – les principes de la marketplace

Face aux modifications de comportement des consommateurs (stratégie d’achat, relation avec les marques, éthique…) et à l’offre croissante d’événements, les professionnels doivent sans cesse s’adapter à de nouvelles exigences. Dans l’univers des salons, le visiteur ne veut plus simplement déambuler entre des stands traditionnels, il demande à vivre une véritable expérience qui stimule ses sens, ses émotions, sa curiosité ou encore son intelligence. Le premier objectif est donc de rendre le visiteur acteur de l’événement, et plus seulement spectateur, et les outils digitaux ont un rôle à jouer pour préparer et faciliter cela.

Cette nouvelle plateforme digitale vient donc en complémentarité dans la relation client, elle enrichit le moment physique du salon sans le concurrencer

Le second objectif est de fédérer la communauté du Salon et de favoriser la rencontre, y compris hors temps physique. Par exemple, dans le cadre de Première Vision, le salon mondial des professionnels de la mode, le développement d’une marketplace permet aux vendeurs internationaux, comme aux acheteurs, de concilier leurs agendas et de continuer à commercer toute l’année sur internet. Pour autant, rien ne remplace la rencontre physique qui offre une toute autre dimension au produit. Cette nouvelle plateforme digitale vient donc en complémentarité dans la relation client, elle enrichit le moment physique du salon sans le concurrencer. Bien au contraire, elle le rend plus efficace grâce à ses fonctionnalités.

Le troisième objectif est de développer l’influence et la visibilité autour de l’événement. En développant cet outil numérique, le Salon se protège de la concurrence d’autres marketplaces et assure sa place de référent du secteur en réaffirmant sa position de prescripteur.

Stimuler la rencontre et créer du contenu ciblé

La marketplace doit être intégrée de façon intelligente à la stratégie de l’événement, en considérant les besoins des visiteurs et ceux des exposants. L’un demande du contenu ciblé et utile, l’autre cherche à étendre sa visibilité et à en tirer des bénéfices. Mais tous vont chercher à rester en contact toute l’année pour développer un lien de confiance.

Pour intégrer une marketplace au Salon et tisser un lien cohérent entre ces deux plateformes, il apparaît essentiel de ne pas dissocier les deux stratégies de communication, qui sont réellement interdépendantes, car l’espace digital devient le média du Salon et inversement. Les exposants doivent concevoir leur participation au salon comme un tout : live et digital, et ainsi harmoniser leur stratégie au sein de la communauté à laquelle ils appartiennent. Par exemple, la marketplace va offrir des informations aux vendeurs sur ce qui intéresse l’acheteur dans son offre, il pourra ainsi mieux préparer sa présence au salon. Quant à l’organisateur, il peut observer les recherches des clients et leur comportement sur la marketplace pour comprendre leurs attentes et ainsi enrichir l’expérience live du salon.

Un activateur de visibilité  

Produire du contenu intéressant et ciblé, activer son réseau, augmenter sa visibilité et innover pour perdurer, telles sont les missions du Salon que l’outil digital vient renforcer. Il nourrit et personnalise le face-à-face et augmente potentiellement l’engagement des visiteurs pendant le Salon, un prospect pouvant par exemple se diriger vers le stand d’un professionnel avec qui il a déjà virtuellement communiqué. La marketplace permet de dépasser les barrières de temps et d’espace entre les différents interlocuteurs et ouvre de nouveaux marchés géographiques. Elle s’impose enfin comme un puissant activateur de visibilité pour le Salon et lui donne une autre dimension, celle d’un événement innovant, ouvert, moderne et dynamique. Elle participe à son affirmation et l’expérience offerte à la communauté !