5 MINUTES DE LECTURE

Raphaël Bosch Joubert

Président de l'agence 22E SIECLE

Aujourd’hui, nous avons besoin d’innover pour dépasser les crises et transformer notre modèle de civilisation. S’il a été incontestablement une source d’évolutions fulgurantes tous azimuts avec les révolutions industrielles, médicales, agricoles et numériques, ce modèle n’est pas soutenable à moyen terme (sur le plan mondial), voire à court terme (de manière locale). Il suffit de lire le résumé pour décideurs des rapports du GIEC et de suivre les débats des États lors des COP climat pour le comprendre sans aucune ambiguïté

Porter un nom tel que 22EME SIECLE est évocateur, mais il suppose que l’activité de la structure soit fondée sur une vision positive à long terme. À la fondation de l’agence, nous sommes convaincus que face aux grands enjeux du 21ème siècle, il y a des innovations qui existent déjà ou sont en germe pour y répondre.

Nous avons décidé de les identifier, de les expérimenter et de les mettre en lumière. Pour ce faire, nous avons immédiatement développé le LABOxP, territoire d’innovation sociale dont l’espace de jeu n’est autrement constitué que par le champ immense de l’événement.

Ce LABOxP est une forme de centre R&D en interne. C’est un accélérateur pour les inventeurs et également de manière modeste mais certaine, pour les transitions sociétales. Pendant ses quatre premières années d’existence, l’équipe a travaillé sur les énergies renouvelables, la quête de sens, les big data, la démocratie du futur et le contrat social du 21ème siècle.

Notre méthode est simple : nous choisissons un enjeu sur lequel nous souhaitons travailler. Pour y répondre en tant que solution, nous recherchons des inventions réfléchies tant sur le design que sur le fond. Des inventions que nous imaginons “à potentiel innovant”. L’invention peut être une nouvelle technologie mais aussi un usage, une méthode, une idée. Une fois identifiée, nous proposons à son ou ses inventeurs (une personne physique ou une entreprise) de lui offrir sur nos propres fonds, la création d’un concept et la production d’un événement dans le cadre de notre LABOxP.

Notre proposition ne peut pas être refusée. Elle consiste à expérimenter en live son invention afin de la beta tester, savoir si elle fonctionne et si elle regorge effectivement d’un potentiel innovant.  Elle consiste bien entendu à déployer une stratégie et un plan de communication pour la mettre en valeur et la faire connaître plus largement. Et enfin, de tisser des liens grâce à la constitution d’un club de partenaires.

A la fin de l’expérimentation (dont la préparation et la réalisation peuvent nécessiter plusieurs mois) nous sommes capables de mesurer si l’invention identifiée est une innovation potentielle (entendons par là : qui est susceptible de changer durablement et positivement les usages d’une population).

Même si tout est mis en œuvre pour réussir, ce n’est pas garanti, c’est le propre de l’expérimentation. Il y a une probabilité d’échec inhérent à ce type d’événement, posée comme une épée de Damoclès. Ce contexte spécial engendre un phénomène rare et la qualité des liens créés entre tous les partenaires est décuplée en cas de succès… ce qui est “par chance” notre cas jusque-là.

Sur chaque projet LABOxP mené par 22EME SIECLE, nous accélérons à notre échelle, une invention à potentiel d’innovation pour contribuer à transformer notre monde. Nous sommes par là une société à impact. Nul besoin de recourir à des financements de reboisement ou à des labels bio, RSE ou DD qui donnent la conscience verte. Nous sommes des pure players de notre monde en transition.

En interne, l’équipe augmente son niveau de satisfaction et s’éloigne les burn out et bore out liés à des dissonances cognitives plus qu’à des surcharges de travail. Elle affine ses savoir-faire, son réseau, sa notoriété et parfois invente un nouveau service et intègre de nouveaux clients.

D’une démarche totalement gratuite et engagée côté LABOxP, nous obtenons des résultats inattendus et lucratifs du côté de l’agence. Une spirale ascendante et lente se joue entre les deux pôles. Le tout forme 22EME SIECLE.

Illustrons ces propos avec un projet LABOxP : La seconde Édition d’Existenz. Face à la crise de notre système politique, l’objectif était d’explorer la démocratie du futur. Nous avions identifié des méthodes d’intelligence collective et des #civictech comme source potentielle d’innovation. Après avoir affiné nos recherches en prenant soin de sélectionner des inventions appropriables par le citoyen et donc bien pensées (design thinking), il nous fallait présenter notre proposition d’expérimentation aux inventeurs. Le concept se devait d’être attractif pour que l’expérimentation ait lieu avec un panel de citoyen.nes suffisamment significatif et diversifié. Notre proposition consiste à rédiger en un temps très court des formulations posant la vision à long terme de la France, de coécrire le contrat social du 21ème siècle, de faire ce que Rousseau a pu réaliser seul, avec cette fois-ci, 150 personnes dotées d’outils modernes et innovants. Trente-quatre formulations issues de 7 ambassades thématiques en sont issues en quatre heures. Le processus basé sur une méthode d’intelligence collective et sur une App de démocratie augmentée a fonctionné à plein.

Cet événement a permis à une startup d’être mise en valeur et même de se lancer. Non seulement le proof of concept de la civictech a été réalisé, mais ce projet LABOxP déclencha pour elle son premier contrat, condition nécessaire à sa première levée de fonds.

Pour 22EME SIECLE, ce fût l’opportunité de saisir, d’explorer et d’augmenter nos compétences dans un domaine nouveau (entre low tech et hight tech). Ce fut aussi l’occasion d’être invité par suite à rejoindre l’équipe fondatrice de Stades Citoyens et de construire le concept d’une agora géante au Stade de France. Ce fut aussi pour nous la source d’un contrat destiné à rendre interactive une assemblée extraordinaire pour des grands comptes du CAC40. Nous avons affiné une nouvelle offre de servics (workshop participatif) et pu nous inspirer de notre expérience pour répondre à des offres de marché atypiques (ex : La Saison 2 de La France En Transition).

Une autre illustration est celle du Trans-Porteur, char musical et mobile destiné non seulement à mobiliser la jeunesse lors de la COP21 face aux enjeux climatiques, mais également d’expérimenter les énergies renouvelables et une régie vidéo livestream sur une scène en mouvement. Deux premières européennes qui ont nécessité un an de travail, de recherche, de mise en place d’un club de partenaires. Mais cela nous a permis de mettre en valeur des technologies qui fonctionnent dans un contexte inexploré (biogaz, solaire, éolien et hub 4G) et de toucher plus de trois millions de personnes via le déploiement d’un plan média adossé à un grand événement (La Techno Parade).

Cet événement a inspiré des directeurs de production, des directeurs techniques et des régisseurs, imperméables jusque-là à l’éco-conception et encore moins à l’autonomie énergétique d’un événement. Là encore l’exemplarité a réussi son effet vertueux.  

Ce dispositif Trans-Porteur a suscité un tel engouement que le Secrétariat général de la COP21 et la Ville de Paris l’ont labellisé partenaire officiel.

L’événement n’est pas seulement l’outil majeur pour communiquer à 360°. Chez 22EME SIECLE, il constitue aussi une opportunité fondamentale de transformation grâce à ses caractères expérientiels et inspirationnel (exemplarité).

L’événement est le cœur de notre réacteur, ses résultats sont visibles, palpables. Il est notre machine à plonger dans les futurs positifs pour les introduire dans notre présent.